Premier témoignage d'une étudiante gabonaise en France...nous attendons les vôtres! Rubrique "Nous contacter"

 
Paola

Paola, étudiante gabonaise en Master à l’Université de Rennes 2-Novembre 2011

« Bonjour à Tous !

       

Je m’appelle Paola, étudiante gabonaise en France. Je suis passée par Campus France Gabon pour obtenir mon inscription en master à L’Université de Haute Bretagne Rennes 2.

 

Tel que  perçu par les étudiants gabonais, Campus France est un réseau des universités et grandes écoles françaises en ligne. En dehors de l’espace d’accueil qui se trouve dans les locaux de l’Institut français de Libreville, son ultime accès reste par internet. Campus France permet aux étudiants désireux de poursuivre ou de parfaire leur formation en France, de pouvoir poster directement leur candidature aux différents établissements connectés.  Ils peuvent dès lors, discuter avec celles-ci, présenter leur profil et surtout, choisir la formation qui convient le mieux […]

 

Seulement, quoique structuré  et international, Campus France Gabon présente quelques écarts. D’une part, il faut dire que certains de ces attraits lui font défaut dans un environnement en devenir qui n’a pas encore acquis les réflexes de la mondialisation (L’accès à internet). […]

 

La première articulation par défaut, concerne l’exclusivité des démarches sur internet en un temps déterminé. La réalité est de telle sorte qu’au Gabon, l’internet n’est jamais sans encombre comme on l’aurait souhaité. Ce qui retarde considérablement la constitution du dossier virtuel et de plus amples échanges avec les établissements. Puis l’étudiant est tenu de pourvoir à des frais qui ne lui garantissent nullement sa démarche, qui sont de l’ordre de quarante mille francs CFA.[…]

[Une fois arrivé en France], la difficulté majeure reste l’accueil. En arrivant, on n’y trouve aucun service d’accueil, absence de moyen de transport susceptible de conduire les étudiants vers leurs centres respectifs. De plus,  si l’on  arrive le jour où le Crous est fermé, l’on est obligé de se débrouiller  car la résidence, même en possession de la préinscription de campus France vous refuse une chambre, même pour passer la première nuit.[…]

 

En dehors de ces difficultés, Campus France reste tout de même le lieu d’échanges direct entre les étudiants et les universités et grandes écoles françaises. Par ailleurs, il serait souhaitable d’ouvrir une ‘‘unité de suivi campus France’’ pour les étudiants internationaux dans les établissements d’accueils, ou alors créer un suivi virtuel où les étudiants arrivés en France, pourront  poser leurs questions, parler de leurs difficultés. Dans le but d’avoir une relation constante avec l’université d’accueil. »